RGC on Linked in @RGCouncil RGCouncilCanada
Open Mobile Nav Open Mobile Search

Qui est CJR?

Le Conseil du jeu responsable (CJR) est une organisation indépendante sans but lucratif vouée à la prévention du jeu problématique.

plus sur nous...

Le jeu et la collectivité autochtone

Comprendre le jeu

Les jeux de hasard font partie depuis longtemps de la culture autochtone traditionnelle. Dans le passé, le jeu jouait un rôle dans les cérémonies autochtones et les célébrations de la collectivité; il servait aussi à enseigner diverses habiletés.

Alors que la raison d'être traditionnelle du jeu a changé, la définition, elle, demeure la même : les jeux du hasard signifient que l'on risque de l'argent ou des objets précieux pour s’adonner à une activité dont on ignore l'issue. Parmi les jeux de hasard, on compte le bingo, les cartes à gratter, les billets à languette, les courses de chevaux, les jeux de casino, les machines à sous, etc. Lorsque le jeu devient problématique au sein de la culture autochtone, ce n'est pas seulement la personne qui éprouve des problèmes qui est touchée, mais toute sa famille et l'ensemble de la collectivité.

Les joueurs à faible risque ont compris que, bien qu'ils puissent être chanceux à l'occasion, au fil du temps, ils vont perdre de l'argent. Ils savent que c'est ainsi que les jeux fonctionnent. Ils savent que les habitudes de jeu à faible risque sont une façon de jouer qui comporte un risque très faible de perdre le contrôle. L'élément essentiel d'une habitude de jeu à faible risque consiste à comprendre que « ce n'est qu'un jeu ».

Équilibre. Mieux-être. Vie saine.

Éviter les risques

  • Préservez les valeurs des enseignements des sept aînés : amour, honnêteté, respect, courage, humilité, vérité et sagesse.
  • Ne jouez pas pour échapper à des problèmes. Trouvez des solutions de rechange au jeu au sein de votre collectivité.
  • Déterminez la somme d'argent avec laquelle vous pouvez vous permettre de jouer et respectez-la.
  • N'empruntez jamais d'argent pour jouer.
  • Assurez-vous que vos enfants sont en sécurité et que vous prenez soin d'eux (protection et nourriture).
  • Organisez des événements familiaux sans jeux de hasard.
  • N'utilisez pas les jeux de hasard comme récompense ou comme un rite de passage, p. ex. aller au bingo pour célébrer un 16e anniversaire de naissance.

Signes de difficultés

Les joueurs qui éprouvent des problèmes perdent la notion qu'il ne s'agit que d'un jeu. Ils risquent de commencer à percevoir les jeux de hasard comme une façon de faire de l'argent. Ils croient souvent qu'ils possèdent une chance ou des capacités exceptionnelles. Lorsqu'ils perdent de l'argent, ils tentent de regagner leurs pertes en pariant des sommes encore plus importantes. Il en résulte un cercle vicieux de pertes croissantes et de paris de plus en plus élevés.

  • Laissez-vous vos enfants seuls ou avec des membres de la collectivité pendant de longs moments afin de jouer à des jeux de hasard?
  • Jouez-vous avec de l'argent destiné au loyer ou à l'hypothèque, à l'épicerie, aux vêtements ou au chauffage?
  • Sentez-vous que vous devez jouer afin de passer du temps avec les personnes qui vous sont chères?
  • Oubliez-vous vos responsabilités familiales ou communautaires pour pouvoir jouer?
  • Lorsque vous êtes en famille ou au travail ou que vous participez à des événements sociaux, pensez-vous constamment à votre prochain pari?
  • Percevez-vous les jeux de hasard comme une façon de faire de l'argent?
  • Si vous avez répondu « oui » à l'une des questions précédentes, de l’aide vous est offerte.

Merci à D. Boissoneau, Garden River Wellness Centre; M. Drake CGC, Ontario Métis Aboriginal Association; A. Lemay, Sault Area Hospital Addictions Treatment Clinic.

Aboriginal Girl

Veuillez voir cet information sous forme de brochure (en anglais seulement):

Un soutien existe au sein de votre collectivité :

  • Discutez avec les aînés 
  • Parlez à un conseiller spirituel 
  • Songez à prendre part à une cérémonie du cercle de guérison
  • Communiquez avec le centre de mieux-être de votre collectivité