RGC on Linked in @RGCouncil RGCouncilCanada
Open Mobile Nav Open Mobile Search

Qui est CJR?

Le Conseil du jeu responsable (CJR) est une organisation indépendante sans but lucratif vouée à la prévention du jeu problématique.

plus sur nous...

Vous avez des ados? Parlez-leur. 

Vous croyez peut-être que vos ados sont trop jeunes pour penser au jeu. Les jeunes sont pourtant exposés à des images de jeu tous les jours : à la télé, sur le web, au dépanneur du coin.

C’est une bonne idée de parler du jeu avant qu’il ne devienne un problème.

Beaucoup d’ados jouent déjà – que ce soit un pari à l’occasion d’un match de hockey ou d’une partie de cartes. S’ils ne font pas attention, le problème pourrait devenir sérieux.

Les jeunes âgés de 18 à 24 ans constituent le groupe ayant le pourcentage le plus élevé de problèmes de jeu.

Vos ados doivent savoir que le jeu n’est pas un moyen de faire de l’argent. Dites-leur que des problèmes de jeu peuvent mener à :

  • une importante perte d’argent
  • un endettement croissant
  • la destruction d’une carrière
  • la perte d’amis ou de membres de la famille

Comment engager la conversation.

Recherchez une façon naturelle d’aborder le sujet – par exemple, après avoir vu une publicité sur le jeu. Cherchez à savoir ce que votre adolescent pense du jeu avant de lui donner de l’information. Rappelez-vous que vous aurez peut-être plusieurs discussions avant qu’il ne saisisse le message que vous voulez lui transmettre. Maintenez néanmoins les voies de communication ouvertes. Il vous entend, même si vous avez l’impression qu’il n’écoute pas.

Pour en apprendre davantage

Les programmes et les ressources du CJR peuvent vous aider à prendre des décisions éclairées relativement aux jeux de hasard, et ainsi vous éviter de développer des comportements de jeu risqués :

  • Visitez Arrêtezlespertes.ca pour découvrir comment la persévérance n'est pas toujours payante.
  • Vous allez à l'université ou au cégep l'année prochaine? mj2.ca est un programme interactif de sensibilisation au jeu problématique qui existe dans plusieurs cégeps et universités en Ontario 
Le saviez-vous? Étonnamment, 63 % des jeunes de 18 à 24 ans croient que leurs chances de gagner sont de 50/50 ou plus.