RGC on Linked in @RGCouncil RGCouncilCanada
Open Mobile Nav Open Mobile Search

Qui est CJR?

Le Conseil du jeu responsable (CJR) est une organisation indépendante sans but lucratif vouée à la prévention du jeu problématique.

plus sur nous...

Oliver

Oliver avait 23 ans lorsqu'il a commencé à jouer. Une soirée au casino était simplement une façon « bien sage », selon ses dires, de se divertir. Sa petite amie et lui aimaient jouer au poker et au blackjack. « Nous nous fixions une limite d'environ 200 $ chacun. Lorsque nous perdions, que nous ayons joué deux minutes ou deux heures, nous nous levions et nous partions. »

Au plus fort du problème de jeu compulsif d'Oliver, la sortie « sage » était tout sauf ça. « J'allais au casino seul après le travail et j'y flambais tout l'argent sur lequel je pouvais mettre la main, habituellement entre 2 000 $ et 3 000 $ à la fois. Je jouais jusqu'aux petites heures du matin et je luttais contre le sommeil pendant mes heures de travail. Je recommençais aussitôt que j'avais travaillé mes huit heures. Je ne dormais qu'à l'heure du lunch et dans ma voiture lorsque je pouvais m’arrêter sur l'accotement de l’autoroute; c'était dangereux. En y repensant, je suis étonné et reconnaissant de n’avoir jamais causé un accident. »

Oliver s'est rendu compte que le jeu devenait problématique pour lui lorsqu'il s'est mis à éprouver des difficultés dans sa vie de tous les jours. « Je voyais mes amis et ma famille de moins en moins, et je reportais à plus tard mes tâches et mes courses pour avoir le temps d'aller au casino. Les week-ends, je me levais particulièrement tôt pour avoir plus de temps à consacrer au jeu. Et, au lieu d'accepter mes pertes, j'essayais de les récupérer, ou je pariais des sommes encore plus importantes pour tenter de regagner l'argent que j'avais perdu. Le jeu n'était plus un loisir à mes yeux; c’était une sorte d'entreprise. »

Oliver se remémore ce que le jeu lui apportait au début et les raisons qui ont fait qu’il s'est enlisé. « Cela peut sembler paradoxal, mais j'ai choisi le jeu pour le sentiment de contrôle que j'en retirais. L'idée que mon sort (gagner ou perdre) dépendait exclusivement des décisions que je prenais lorsque j'étais à la table de jeu me plaisait énormément. Progressivement, le jeu est devenu un exutoire, une façon d'échapper à la réalité. Dans des moments de stress liés au travail ou à ma vie familiale, ou lorsque je vivais des conflits dans mes relations personnelles, j'utilisais le jeu pour me libérer l'esprit. »

Un samedi matin, Oliver est entré chez lui après une nuit passée à jouer. Il n'arrivait pas à dormir. « Les pensées se bousculaient dans mon esprit. Je pensais à tout ce dont j'avais déjà été si fier, tout ce qui me caractérisait : j'étais un bon frère, un bon fils, un bon ami. J'étais fiable et responsable. Les gens se tournaient vers moi pour se faire rassurer, obtenir mon point de vue. C'est à ce moment-là que j'ai pris conscience que j'avais perdu tout ce qui m'était précieux et que l'argent ne pouvait le remplacer. J'avais perdu tout ce qui faisait de moi qui j'étais. Mon estime de moi était disparue. Cette journée-là a été la plus triste de ma vie et je vais toujours m'en souvenir. Quelques heures plus tard, j'ai appelé ma sœur. Je n'ai réussi qu'à lui dire 'J'ai besoin d'arrêter'. »

Oliver affirme que le simple fait d'admettre qu'il avait un problème, et ensuite d'y faire face, a été l'une des choses les plus difficiles qu'il n'ait jamais eue à faire. « Je vais être franc avec vous : ce ne sera pas facile, mais il y a de l'espoir. Si vous êtes dans la même situation que celle dans laquelle j'étais, il y a des risques que le sentiment de solitude qui vous habite soit tellement lourd et accablant, que vous craignez de ne jamais pouvoir vous en sortir. En vérité, vous n'êtes pas seul. Le premier pas doit être fait par vous et vous seulement. Ensuite, vous serez étonné du nombre de personnes qui vous viendront en aide. Peu importe à quel point votre situation est difficile, peu importe tout ce que le jeu vous a enlevé, rien de tout ça n'est irréversible. Il y aura toujours des moyens de faire de l'argent, et les vies et les relations peuvent être reconstruites avec le temps. »

Oliver's Story
"Cela peut sembler paradoxal, mais j'ai choisi le jeu pour le sentiment de contrôle que j'en retirais.  Progressivement, le jeu est devenu un exutoire, une façon d'échapper à la réalité. "

Vous voulez en savoir davantage sur le jeu plus sécuritaire?

Obtenez de l’aide