RGC on Linked in @RGCouncil RGCouncilCanada
Open Mobile Nav Open Mobile Search

Qui est CJR?

Le Conseil du jeu responsable (CJR) est une organisation indépendante sans but lucratif vouée à la prévention du jeu problématique.

plus sur nous...

Recherche et analyse

Les rapports de projets de recherche listés ci-dessous, réalisés par le Conseil du jeu responsable, peuvent être téléchargés. Lorsque vous partagez ou citez de l'information tirée de ces rapports, veuillez vous assurer de préciser le nom du/des auteur(s) et la date de publication. Veuillez communiquer avec nous si vous avez des questions quant à l'utilisation appropriée de ces données.

En vertu de certaines obligations contractuelles et du caractère confidentiel de certaines des recherches réalisées par le Centre du CJR, les rapports ne sont pas tous destinés à un usage public. Pour obtenir de l’information relativement aux projets en cours et aux travaux réalisés dans le passé par le Centre du CJR, veuillez remplir ce formulaire.

Le jeu chez les adolescents en Ontario : comportements et perceptions parmi les 15 à 17 ans

Conseil du jeu responsable | janv. 24, 2007

Pour informer le public à propos de ses initiatives de prévention, le CJR a mené un sondage électronique auprès des jeunes Ontariens de 15 à 17. Le sondage, qui avait pour but de brosser un tableau des comportements et des perceptions des jeunes joueurs, a été effectué auprès de 2 140 répondants. Les questions portaient particulièrement sur le poker joué en personne et en ligne (Internet), étant donné que ces deux formes de jeu gagnent en popularité auprès des jeunes joueurs.

Les constatations du sondage sont divisées en quatre sections principales :

  1. le jeu chez les jeunes, en général
  2. le poker, en particulier
  3. le problème de jeu
  4. l'incidence des habitudes de jeu d'autres personnes

Les jeux du hasard chez les 15 à 17 ans en Ontario semblent prendre de plus en plus d'ampleur, à la fois en fait de fréquence et de mentalité. Or, selon les constatations du présent sondage et l’utilisation d’une mesure normalisée, il semblerait qu'un petit pourcentage de jeunes joueurs (3,9 %) entrent dans la catégorie des joueurs problématiques. Cela dit, il semblerait que la meilleure stratégie de sensibilisation des jeunes et de prévention à adopter viserait surtout à réduire le potentiel dangereux des jeux du hasard pendant l'adolescence. Il semblerait que des initiatives d'information visant les amis et les parents à propos des jeux du hasard et les jeunes auraient aussi un effet favorable.

Veuilez noter que le rapport intégral est publié uniquement en anglais.
Télécharger
PDF, 346,99 KB